Divers

Tout sur l’hypertension portale

L’hypertension portale se définit comme une pression élevée de manière anormale dans la veine porte. Cette dernière se trouve dans le tube digestif ainsi que dans ses branches : la rate, les intestins, le pancréas et la vésicule biliaire. Cette maladie est issue d’une forme compliquée de cirrhose qui touche le foie.

Les manifestations

En cas d’hypertension portale, la veine porte se subdivise en deux parties et donne de petites ramifications intra-hépatiques. Cette anomalie entraîne des perturbations. Le foie est victime de « courts-circuits » par de nouveaux vaisseaux sanguins. Ces derniers peuvent être fragiles et se briser et entraînent des complications fatales. Le sang dans la veine porte rejoint directement la circulation habituelle, sans passer par le foie. Cependant, ce passage est primordial, car le foie fonctionne comme un filtre en éliminant les produits toxiques pour l’organisme.

Les éventuelles causes

La cirrhose demeure la principale cause de l’hypertension portale, que ce soit en France ou dans tout autre pays européen. Cette maladie du foie prive cet organe de ses facultés et provoque de nombreuses complications. Les dysfonctionnements vasculaires hépatiques constituent également des origines de la maladie. D’autres facteurs peuvent provoquer la cirrhose comme l’alcool ou le virus de l’hépatite B ou C. Ce dernier se transmet par le sang, la salive et les rapports sexuels. Par ailleurs, le syndrome métabolique fait également partie de la liste ainsi que de ses troubles comme le diabète de type 2, l’hyperlipémie ou le surpoids.

Le traitement et la prévention

En cas d’hypertension portale, il faut prendre en compte les différentes complications. Cela concerne notamment les saignements éventuels. Ainsi, les médicaments pris doivent tenir compte de cette possibilité. En cas de perte de sang, procéder à une transfusion sanguine reste la meilleure solution. Les veines éclatées doivent être soumises à une ligature endoscopique. Les médecins spécialistes pratiquent également un shunt intra-hépatique et une chirurgie pour modifier le flux sanguin.